Une révolution dans le système de capture de photographie panoramique ?

sony_cybershot_dsc_hx1

Un nouveau bridge, le Cybershot DSC HX1, annoncé pendant la PMA il y a un peu plus d’une semaine, a déjà fait le tour des blogs qui parlent de photos panoramiques. Et pour cause: ce reflex propose une petite révolution dans la façon de faire un panorama cylindrique. Il permet de faire une photographie panoramique en tournant simplement l’appareil sur une rotule, de façon plus ou moins continue.

Cela reprend le principe du célèbre Mégascope, concept en soit pas très novateur car inauguré par Frédéric Von Martens en 1844, cinq ans seulement après la révélation au monde du procédé photographique. À l’époque, c’était de l’impression sur plaques cintrées. Le concept a été repris en numérique. On citera l’appareil le plus connu dans sa catégorie : le SpheroCam VR.

L’idée est la suivante : l’objectif tourne de façon continue, et pendant ce temps, le film avance, lui aussi de façon continue. La vitesse de rotation se doit d’être très précise : sinon le film serait mal exposé, et un étirement ou rétrécissement de l’espace se produirait dans le sens horizontal. En numérique c’est différent, il y a moins de risque de sur ou sous-exposition, mais une rotation non continue engendrerait malgré tout une déformation spatiale.

Notre petit bridge, 30x moins cher qu’une SphéroCam, fonctionne bien différemment (et tout ce qui suit est une supposition de ma part au vue de la vidéo présentée en bas, je n’ai pas soutiré des informations à Sony :-) ). Il n’est pas positionné précisément sur la pupille d’entrée (ou de sortie, ça dépend si le film bouge) de l’objectif, et surtout, la rotation effectuée par son opérateur n’est pas constante. L’appareil est posé sur une rotule de photographie standard, il n’est pas actionné par un moteur à micro-pas ou un moto-réducteur, cher, lourd, qui nécessite un jeu de batteries rien que pour lui, et demande un entretien régulier.

En fait, toute la puissance de cet appareil vient de son système embarqué, et d’un algorithme bien puissant : le système prend un flux d’images (la capture doit fonctionner en mode vidéo et non en mode photo) plus ou moins régulier, élimine les rangées de pixels en double dans le sens horizontal en fonction de la vitesse de rotation, et produit un beau panorama en quelques secondes. C’est la puissance du système embarqué qui permet un traitement comme ça, chose qui était certainement impossible il y a quelques années sur un reflex de ce type. Ceci permet de s’abstraire de toute la partie mécanique.

On peut d’ailleurs faire un parallèle avec les compacts numériques où l’obturateur mécanique est remplacé par un système de capture entièrement numérique et logiciel. C’est pour cela que les compacts sont munis d’un mini haut-parleur pour simuler le bruit du déclencheur avec un horrible « clic ». À ce propos, les concepteurs de Sony ont-ils prévu un « zzzz » pour remplacer le bruit du moteur ?

Voici une vidéo qui présente l’appareil de façon générale :

et une deuxième, qui montre plus précisément le mode panoramique :

Voilà pour le concept, après, il faudrait voir la qualité des images fournies. Mais on peut imaginer que dans quelques années, toutes les caméras et les appareils photos muni du mode vidéo, comme le 5D mk II, pourront proposer quelque chose de similaire. Enfin, Sony a peut être un brevet qui les protège pour un temps.

Et pourquoi pas imaginer un logiciel, qui à partir d’une vidéo, nous ressort, en utilisant cet algorithme, un panorama en sortie?

Source : shadows.fr

5 commentaires

  1. fabrice harroy : site

    Bonsoir Nicolas,

    Pour avoir utilisé occasionnellement ce logiciel (PixMaker pro) il y a 3 ou 4 ans, il y avait une fonction permettant d’importer une vidéo, puis le logiciel se chargeait d’extraire des images pour créer un pano.
    La qualité des vidéos de l’époque limitait la définition finale du pano mais c’était parfaitement fonctionnel et bluffant pour un débutant :-)

    http://www.pixmaker.com.au/support-req.htm#top

    Wait & see

    14 mars 2009 à 20:13
  2. Nicolas Burtey : site

    Merci Fabrice, je ne savais pas que de tels outils existaient.

    J’y jetterai un œil rapidement ! :-)

    16 mars 2009 à 14:08
  3. Alexandre : site

    C’est la fin d’un métier? Heureusement d’après le vendeur pour le moment l’angle est encore limité… Mais comme tu le dis pour combien de temps… En tout cas voilà un bridge qui pourrait accompagner un groupe d’amis en vacances :)

    18 mars 2009 à 11:54
  4. Nicolas Burtey : site

    Mais non, c’est juste de nouveaux champs d’application qui s’ouvrent devant nous :-)

    Ce système ne remplacera certainement pas un système d’assemblage de photo panoramique « traditionnel ». Ce serait par exemple tout a fait inutilisable dans la foule, alors qu’avec un stitch, on arrive la plupart du temps à s’en sortir. C’est certes long, mais au moins, c’est possible ! :-)

    18 mars 2009 à 15:22
  5. Alexandre : site

    Tant mieux, en tout cas cela entrainera une sélection entre ceux capables de créer une visite virtuelle de qualité (comme toi !) et les autres :)

    19 mars 2009 à 13:50