Charles Proxy, l’ami des connexions lentes.

Lorsqu’on développe une visite virtuelle avec du contenu multimédia, on a forcément tendance à tout essayer en local. Pour mon cas, je travaille sur un serveur NAS avec lequel je suis relié par une connexion … 1 Gbit. ça dépote, tous les contenus s’affichent super vite … mais ce n’est – malheureusement – pas très représentatif de la vitesse de connexion qu’aura l’internaute une fois mis en ligne !

Alors, ce qu’on fait d’une manière générale, lorsqu’on est satisfait du résultat, on envoie les fichiers par FTP à son hébergeur, et puis on teste en ligne. Suivant la vitesse de sa connexion, la visite virtuelle et les contenus multimédias se chargeront plus ou moins rapidement. Le problème est là : plus ou moins.
Pourquoi et dans quel cas cela est un problème ?
Lorsqu’il n’y a que des images, cela ne nuit pas ou peu à l’expérience utilisateur : la visite virtuelle se chargera le temps qu’il faudra, et si l’internaute a une connexion lente, il sera en général habitué à devoir attendre quelques secondes pour que les images s’affichent et deviennent net.

J’ouvre une parenthèse : lorsque la visite virtuelle est en ligne, on peut quand même mieux appréhender les différents évènements (events) qui interviennent au cours du chargement. Sur krpano, par exemple, on a : onstart, onxmlcomplete, onpreviewcomplete, onloadcomplete, onloaderror.

Le vrai problème va arriver lorsque du contenu multimédia vient par dessus la visite virtuelle. Typiquement, de la vidéo ou du son.

Cela est un problème lorsque :
• On utilise un système de tuiles comme sur krPano, le player télécharge en arrière plan le reste du panorama, ce qui enlève une partie de la bande passante disponible pour charger le contenu vidéo ou sonore.
• La vidéo ou le son, incrustés dans la visite virtuelle, n’ont pas de bouton play/pause et surtout, de barre de progression. Si on utilise par dessus la visite virtuelle un player du type jwplayer ou flowplayer, le problème se posera moins, mais en général, on utilise plutôt le player vidéo disponible avec la viewer de visite virtuelle.

Si le chargement ne suit pas, le contenu est saccadé. Et cela peut nettement dégrader l’expérience utilisateur, surtout lorsqu’il ne peut pas mettre en pause ce qui saccade. C’est surtout dérangeant pour le son. Un son qui démarre et qui s’arrête toutes les deux secondes, c’est très pénible ! ça donne juste envie de couper les haut-parleurs.

Je reviens donc sur le plus ou moins. En fait, tout est question de débit. Mais il se trouve que j’ai une très bonne connexion internet. Tant mieux ? Oui et non : chez moi, ça ne saccade quasiment jamais, mais la contrepartie, c’est que je peux ne pas me rendre compte si je génère un contenu trop volumineux pour une connexion ADSL non dégroupée par exemple.

Alors comment se mettre dans les mêmes conditions qu’un internaute ayant une connexion bas débit ?

Non, lancer 30 vidéos Youtube / Dailymotion / Vidéo à la fois n’est pas une solution très pertinente ;-)

Utiliser un proxy dédié, comme Charles Proxy !

Charles Proxy peut, en quelques clics, limiter la bande passante à la valeur sélectionnée. Un petit exemple :

Ici, on bride la connexion à 4096 kbps, soit 512 ko/s.

L’utilisation d’un proxy a deux avantages :

  • Il n’est plus nécessaire d’uploader le contenu sur le serveur pour voir ce que ça donne « en ligne », tout est faisable en local.
  • On choisit très précisément la vitesse connexion.

Ainsi, je sais qu’à 256 kbps, le son de la visite du prix de diane sera saccadé. À 512 kbps ça passe, c’est limite sur certains panos. Et il n’y a aucun problème à partir de 1024 kbps. Cela permet de savoir quel est le meilleur facteur de qualité sonore / compression pour une visite virtuelle. La majorité des sons ont été enregistrés en 64 kbps, sauf ceux contenant de la musique (pour les cymbales et caisses claires notamment) qui eux sont encodés à 128 kbps.

Un inconvénient quand même, le prix du logiciel : $50, mais une version d’essai est disponible pour 30 jours !

4 commentaires

  1. TomTom : site

    Hello mon Nico.

    A peu près tous les bons proxys ont des fonctions de shaping et/ou priorisation de flux. Peut être moins flexible pour toi mais gratuit et infiniment plus puissant que ton Charlot : Smoothwall. Mais ça tourne sous Squid donc Linux. Mais en virtualisé sous VMware server, ça marche nickel et gratuitement :o )

    30 juin 2010 à 15:17
  2. Alain Splettstoesser : site

    Bonjour Nicolas,
    Je suis toujours, avec beaucoup d’intèret l’ensemble de tes news ;-)
    (j’ai attaqué les visites virtuelles en ce début d’année) Pour la bande passante, j’ai réalisé il y a peu de temps ce phénomène chez certain de mes amis, clients ou simplement lors de mes déplacements, la qualité était en effet très sensible au débit de connexion. (parfois même catastrophique!) Du coup je cherche à présent à toujours optimiser mes panos. J’ai longtemps bossé dans l’industrie graphique ce qui m’aide énormément pour évaluer les bonnes résolutions, les bons règlages. Je sollicite également mes amis pour tester mes réalisations. Certain sont en gros débit, d’autres en bout de ligne, c’est donc un bon « proxy » également ;-) En tout cas merci pour tes nombreux conseils, je mettrai prochainement un lien de ton site sur mon petit blog.
    A bientôt,

    Alain, Lyon

    9 juillet 2011 à 11:21
  3. tarik : site

    charles proxy envoiayes a tarik nayemar

    28 avril 2012 à 0:01
  4. tarik : site

    starasmaBeauty

    28 avril 2012 à 0:02