Convertir une vidéo en panorama 360 ?

Je suis assez friand de l’effet de flou que l’on peut avoir avec un appareil de type Noblex, Horizon ou Roundshot. Soit un effet d’expansion, soit de contraction selon que les personnes avancent dans le même sens ou le sens contraire de la rotation de l’appareil. Ce type de flou est vraiment typique à ce type d’appareil, et il est directement lié au mouvement de rotation de l’optique.

Ces effets n’existent pas lorsque l’on procède par assemblage. L’espace est constitué de différents instantanés, et l’effet que l’on obtient sur les objets en mouvement est un traditionnel flou de mouvement, lorsque le temps d’obturation est long.

Partie de la couverture du livre Histoire de cadres de Marin Kasimir, édition la lettre volée, un des photographes ayant le plus exploité ce type de flou.

Mon 5D Mk II étant équipé d’un mode vidéo, je me suis demandé si je pouvais obtenir l’effet similaire d’un appareil à tourelle avec le mode vidéo, en tournant de façon – plus ou moins – continue depuis ma rotule, comme on le ferait avec un panning au cinéma, puis en important la vidéo sur un logiciel dédié.

J’ai donc fait une séquence d’une vingtaines de secondes et traité la vidéo dans deux logiciels, Pixmaker Pro et Panorama Maker 5. Ceux sont les seuls que j’ai trouvés permettant de faire des panoramas à partir de vidéos. Si vous connaissez d’autres, n’hésitez pas à me le dire !

Pixmaker Pro a montré rapidement ses limites. Le logiciel n’accepte pas les .mov, seulement les .mpg et .avi … je fais la conversion, je l’importe, mais le logiciel semble avoir du mal à lire toutes les images de la vidéo. En lançant le rendu, il n’extrait que les 2 premières secondes sur la vingtaine de seconde que comporte la vidéo.

Je décide alors de passer à Panorama Maker 5. Celui-ci fonctionne mieux : il reconnait les .mov, analyse toute la vidéo et me sort un panorama en quelques dizaines de secondes. Une chose à noter : il n’y a quasiment aucun réglage possible. Un aperçu du résultat :

La première choses à voir, c’est que le logiciel n’a pas dû comprendre qu’il s’agissait d’un 360. J’ai tourné, lors de la prise de vue, un peu de 360 degrés pour être sur de pouvoir raccorder, mais le logiciel a conservé les degrés en plus.

Deuxième point : certains éléments sont clairement tronqués. C’est visible dans la partie gauche de l’image, même en basse définition. Il y a une ligne noire en diagonale sur l’image, et quelques pixels plus à droite, une autre coupure assez franche. L’inclinaison sur la gauche est aussi plus qu’incertaines, alors que mon trépied était à niveau.

Le troisième point, visible en zoomant a 100% est que l’image est bien floue. Cela ne vient pas du logiciel, mais de la vidéo en elle même. Étant à l’intérieur, je me suis calé au 1/30sec, vitesse minimum pour le mode vidéo sur le 5D Mark II. Si cette vitesse d’exposition passe très bien pour des images panoramiques (avec un fisheye, le risque de flou est assez faible), avec le mouvement continue de la camera au 24mm, l’image est bien moins nette. En visionnant la vidéo, l’effet de flou est naturel et ne choque pas, mais si on extrait une vue isolée de l’image, voici le résultat :

Cela signifie que pour si on peut exploiter ce procédé, il faut une vitesse relativement élevée. Je ferai d’autres essais plus tard en extérieur avec des vitesses tournant autour du 1/1000 sec, le résultat sera plus convaincant.

Mais revenons à mon histoire de flou lié aux appareils à tourelles. En observant la façon dont fonctionne les deux logiciels, ils lisent la vidéo pour en extraire un cliché tous les x images. Je m’en suis rendu compte à la fois par l’ergonomie des logiciels (extraction de 1, 2, 3 … 15 vues), et par l’image finale qui comporte des zones en forme de vague, délimitant la zone image, typique des panoramas cylindriques avant le découpage. Donc même si la source à la base est une vidéo, le logiciel en extrait un certain nombre de vues, pour créer un panorama par assemblage, tel que le fait PTGui ou tout logiciel d’assemblage moderne. Mon idée d’avoir un flou typique du Noblex ne pouvait donc pas fonctionner.

Les nouveaux appareils Sony équipé du mode Sweep panorama fonctionne d’une façon similaire : ils prennent en rafale une série de clichés pour en faire un panorama, en mode photo pour exploiter le capteur à sa pleine définition. Le projet sur les panoramas à partir de films anciens fonctionne sur le même principe, mais c’est hugin qui est utilisé à la place, après extraction d’une vue toutes les x images.

Il me reste à essayer une autre idée qui demande un peu plus d’effort au niveau de la programmation. Je pourrai essayer de refaire une vidéo avec une tête panoramique motorisée de façon à avoir un mouvement parfaitement continu. Il me faudra ensuite extraire les images, et ne garder qu’une ou quelques lignes verticales au milieu de l’image (cela dépend de la vitesse de rotation de la tête). De cette façon, je serai sûr d’avoir une intégration continue du temps… Affaire à suivre !

3 commentaires

  1. Philippe : site

    Merci pour ce post très intéressant.
    N’obtiendrais tu pas le même résultat par assemblage avec des prises de vues en vitesse très lente, quite à mettre un filtre ND sur l’objectif ? Reste cadrer correctement et à déclencher au bon moment pour qu’il n’y ait pas de flou de mouvement sur les raccords.
    Philippe

    7 septembre 2010 à 9:21
  2. Nicolas Burtey : site

    Bonjour Philippe,

    Le résultat serait bien différent avec un filtre neutre et une pose lente : les personnes seraient presque invisibles.

    Avec un appareil à tourelle, les personnages sont présents et relativement nets (mais déformés) du moment qu’ils passent devant l’appareil, même avec une obturation lente.

    Nicolas

    7 septembre 2010 à 16:22
  3. AlexandreJ : site

    J’ai eu des retours de plusieurs clients qui font cela avec Autopano. Le principe était d’éxtraire les frames de la vidéo en images individuelles. Avec quicktime, ca se fait directement. Ensuite, on met les 500 ou 1000 images dans autopano et on regarde le resultat.

    12 septembre 2010 à 10:00

Un Trackback

  1. By Vidéo vers Panorama 360 on 14 septembre 2010 at 11:41

    [...] essayé, il y a quelques jours, de transformer une vidéo en un panorama, grâce à des logiciels d’assemblage spécialisés.Le résultat n’était pas très [...]