Création de visite virtuelle – Introduction

Cette série de tutorial explique comment créer sa propre visite virtuelle. Vous en êtes à l’introduction. Pour aller dans une autre section, vous pouvez revenir au sommaire de la création de visites virtuelles.

Pourquoi créer une visite virtuelle ?

Quelles sont les raisons de vouloir faire une visite virtuelle ?

Elles sont variées :

Une technologie innovante, qui permet de représenter la totalité d’un espace à partir d’un point de vue.

L’interactivité permet à l’internaute de s’immerger complètement dans l’univers virtuel. Dans un monde où l’on est submergé d’images, attirer l’attention de l’internaute est un point important. Cela dit, la visite virtuelle ne doit pas non plus être intrusive (comme on peut le voir sur certains sites où les vidéos se lancent automatiquement avec du son, sans que l’on ai rien demandé, je déteste ça !).

Grâce à son interactivité, la visite virtuelle s’adapte bien à ce qu’on appelle le web 2.0, où les sites sont conçus pour être un maximum réactif avec l’internaute. Ici, le spectateur est au centre de l’image, et ce sont ses interactions qui sont prises en compte.

Et puis, on va le voir, la technologie a aujourd’hui beaucoup évolué, et il est possible de créer une visite virtuelle soit même, même si on n’est pas un expert de l’image numérique.

Comment ?

Il existe une multitude de façon de procéder pour créer une visite virtuelle, que ce soit à chaque étape de production de l’image.

Pour la prise de vue, nous utiliserons la technique la plus en vogue à l’ère du (tout) numérique : l’assemblage numérique à partir de différents clichés pris avec un seul appareil photo.

Illustration … bientôt ! :-)

Il y a d’autres méthodes pour créer une visite, en utilisant par exemple plusieurs appareils en même temps (comme le fait Google pour Street View), des systèmes one-shot en utilisant un miroir plus ou moins concave, ou encore des appareils rotatifs qui balaient l’espace de façon continue … mais ce type de réalisation est moins accessible, et correspond souvent à des besoins précis : rendement des visites virtuelles, rendu vidéo, prise de vue dans des conditions difficiles …

Donc nous aurons besoin pour la prise de vue uniquement d’un appareil photo et d’un trépied. À vrai dire, cela peut-être n’importe quel appareil photo, même un téléphone portable pourrait convenir, mais un appareil type reflex produira évidement des panoramas de meilleures qualités.

Une fois les prises de vue effectuées, nous utiliserons un logiciel d’assemblage (hugin probablement), pour créer l’image finale à partir des clichés originaux. Il existe beaucoup de logiciel pour assembler des images, mais celui là a l’avantage d’être gratuit, donc bien pour s’initier aux visites virtuelles.

Enfin, pour la mise en ligne de la visite virtuelle, nous aurons besoin d’un lecteur, qui « interprètera » l’image sphérique et la transformera d’une image fixe en une image animée au grès des mouvements de souris de l’internaute qui choisira son angle de vue. Ici, nous utiliserons Flash Panorama Player. De la même façon, il existe d’autres lecteurs, vous pouvez avoir un aperçu de ceux-ci dans cet article : visite virtuelle en flash.