Création de visite virtuelle – La prise de vue

Cette série d’article explique comment créer une visite virtuelle 360. Je vous conseille de la lire depuis le début !

Nous en sommes au stade de la prise de vue. Nous avons donc bien réglé notre rotule panoramique sur le trépied pour que l’objectif soit au centre de la rotation.

Pour votre première photo panoramique, ne commencez pas dans un intérieur, mais plutôt dehors, dans un champ avec un beau paysage au loin, ou un parking si vous habitez en ville (c’est moins glamour certes, mais l’idée ici, c’est d’apprendre !). Mettez vous dans un endroit de sorte qu’il n’y ait pas de premier plan proche. Ceci pour la même raison que vous devez utiliser une rotule panoramique : si aucun objet n’est proche de l’appareil, alors la précision de la position de l’objectif (et plus particulièrement de sa pupille d’entrée) est peu importante.

Donc être en extérieur, pour débuter, c’est une source d’erreur en moins. Et choisissez de préférence, surtout au début, un endroit calme avec des objets immobiles. Il vaut mieux avoir une certaine expérience pour photographier des personnages, car cela demande une certaine dextérité à la prise de vue, mais aussi et surtout en post-prod !

Pour le réglage de votre boitier, il faut débrayer tous les automatismes, à la fois d’exposition et d’autofocus.

On débraye les automatismes d’expo pour éviter d’avoir des écarts d’exposition entre les prises de vue. Si dans une vue vous avez le soleil dans le champs, alors l’appareil aura tendance à sous exposer cette vue là. C’est un des problèmes majeurs lorsqu’on essaie de faire un panoramique avec un téléphone portable par exemple. La photo sous exposée pourra s’assembler correctement avec les photos voisines, par contre, dans le rendu finale, il y a aura une zone globalement plus sombre. En terme de qualité d’image, ce n’est pas terrible.

Vous mettrez donc le mode M de votre appareil, et règlerez l’exposition grâce à la cellule, mais aussi et surtout avec l’histogramme, en vérifiant que vos n’écrêtez pas le signal dans les blancs.

Ensuite il faut enlever l’autofocus pour éviter que le point soit différent entre deux images. Ceci pourrait entrainer des erreurs plus tard lors de l’assemblage. Le plus simple, et souvent l’idéal, c’est d’être sur l’hyperfocale de votre objectif, qui est assez proche de l’infini. Enfin, cela dépend de votre focale et de votre objectif. Vous en serez plus en consultant l’article wikipedia sur le sujet.

Une fois que tous vos réglages sont prêts, allez-y ! Commencez par un panorama cylindrique : ne faites qu’une seule rangée. Après quelques panoramiques cylindriques, vous pourrez faire des images sphériques. Cela évite la périlleuse prise de vue du nadir (le sol), ainsi que sa retouche, tout aussi technique. Vous aurez deviné pourquoi : en regardant vers le sol, votre trépied est dans le champ !

Ne vous précipitez pas. Si vous ne faites pas une prise de vue au lever ou au coucher du soleil, vous n’avez pas à vous inquiéter du changement de lumière. Faites donc votre série d’images, et vérifier ensuite sur votre appareil photo que la première et la dernière image de votre panorama se superpose bien.

Profitez-en aussi pour vérifier l’exposition de vos clichés, car tout à l’heure, vous aviez regarder l’histogramme pour une vue, mais il se peut que vous ne soyez pas calé sur la meilleure exposition. Peut-être que sur la vue où vous avez calé votre expo, vous étiez en contre jour par exemple. Pour faire des images panoramiques, l’histogramme doit être votre ami !

4 commentaires

  1. Vincèn : site

    Deux petites précisions que j’ajouterais:

    Pour déterminer le nombre de photos le plus simple est de s’assurer qu’elles se recouvrent chacune d’un tiers en gros :) Une rotule avec des positions automatiques tous les x degrés est d’une grande aide pour cela !

    Pour la mise au point, perso je fais une mise au point automatique, et quand c’est bon je passe en manuel et je fais mes shoots :) Si c’est un endroit avec de forts contrastes je fais une mise au point moyenne entre la zone la plus sombre et celle la plus claire :)

    A quand la suite ? :)

    17 décembre 2008 à 17:45
  2. Alexandre : site

    Vite la suite :)

    9 janvier 2009 à 19:27
  3. Vincent : site

    Très intéressant ton site !

    Pour l’exposition, je retiens le principe d’Arnaud Frich : exposer correctement entre la partie au soleil et la partie dans l’ombre et corriger de +1diaphragme à l’ombre et -1 diaphragme au soleil, soit 2 diaphragme d’écart entre le soleil et l’ombre par variation progressive de 1/3 (FoV 30°) ou 2/3 (FoV 60°) de diaphragme.
    Après, ce que je fais quasi systématiquement, c’est prendre 3 cliché à -2, 0, +2 diaphragme pour pouvoir utiliser la fusion d’exposition de Hugin et avoir ainsi bien exposé l’extérieur des fenêtre.

    12 avril 2009 à 10:50
  4. Henry : site

    Prêt pour le grand frisson du Nadir ! et bonnes fêtes.

    Merci.
    JPH

    18 décembre 2011 à 23:08