Flash Builder 4 est disponible – et petit tour d’horizon sur la plateforme Flash

La nouvelle version de Flex Builder, qui s’appelle désormais Flash Builder est (enfin) sortie, après de long mois de bêta 1 puis de bêta 2. C’est sans aucun doute un très bon outil pour développer des applications sur Flash, bien plus puissant que Flash IDE dès que l’on doit coder plus que quelques lignes de code. Utile (indispensable ?) lorsqu’on doit développer des plugins de visite virtuelle un peu pointus pour krPano par exemple.

Le logiciel est disponible à l’adresse suivante : Flash Builder. Plus d’infos sur les nouveautés de cette version sur Flex tutorial

C’est peut-être le moment de faire le point sur les différentes technologies actuelles développées par Adobe, avec Flash IDE, Flex, Flash Builder, Air, les fichiers SWF, FLA, les langages AS2, AS3, MXML et tous ces acronymes qui peuvent paraitre barbares pour certains :-)

Déjà, voyons sur quoi tourne une application Flash :

  • Le poste client voit des applications Flash le plus souvent dans un navigateur avec le Flash Player. Ce player est installé sur plus de 98% des postes en Europe pour la version 9. Il est aussi possible de lire des fichiers Flash sans navigateur grâce au standalone player, ainsi qu’en mode projecteur, où le standalone player est alors directement inclus dans un fichier exécutable exe ou dmg. On a ainsi une application lisible sur n’importe quel ordinateur, même si flash n’est pas installé. À noter que les développeurs peuvent utiliser une version debug du flash player pour avoir plus d’informations sur d’éventuels problèmes.
  • Air est une alternative pour faire tourner des applications Flex comme une application standard de bureau. À l’inverse d’une application Flex que l’on va utiliser dans son navigateur internet, l’application Air va s’installer sur l’ordinateur. Elle fonctionnera ainsi sans connexion internet et pourra bénéficier de quelques outils supplémentaires comme le drag’n'drop (il est marrant de voir si les applications internet sont à la pointe de la technologie, on perd quand même le drag’n'drop, alors qu’en matière d’ergonomie c’est un B-A-BA !). C’est aussi grâce à Air qu’on pourra utiliser des systèmes de navigation autre que la souris ou le clavier, comme des joysticks ou des écrans multi-touch, ce qui peut être pas mal pour des installations utilisant le média de la visite virtuelle. Néanmoins, il n’existe pas à ma connaissance de lecteur de visite virtuelle flash compatible Air (car le code source n’est pas ouvert, comme on va le voir plus bas)

Les applications Flash sont développées grâce à plusieurs outils :

  • historiquement, c’est Flash IDE qui a été utilisé pour développer les premières applications Flash. Cet outil est plus orienté pour les graphistes que pour les développeurs. Il est facile d’intégrer des images, des vidéos, des sons ; de gérer des effets typographiques ;  de réaliser des animations grâce à la timeline. En revanche, programmer en AS2 ou en AS3 est bien moins aisé : le logiciel ne propose aucune aide du type auto-complétion, pas de coloration syntaxique, l’utilisation des classes est assez floue …
  • Flex builder est apparu, me semble-t-il, en même temps que la version 3 d’ActionScript (AS3). Cet outil, basé sur Éclipse, apporte un vrai environnement de développement, avec des outils qui accélèrent le développement et permettent de débugger et profiler des applications plus simplement. Pour ne pas simplifier la chose, la version 4 de Flex builder s’appelle dorénavant Flash Builder. Adobe a changé le nom de ce produit pour qu’il s’intègre mieux à la suite Flash : certaines personnes pensaient que les outils développés sur Flex n’étaient pas compatibles avec Flash (Le code « Flex » est en fait compatible Flash : le code « Flex » est « transformé » pour être compatible par Flash lors de la compilation)
  • Il existe d’autres outils indépendants (c’est à dire qui ne sont pas développés par Adobe) payants tel que FDT ou gratuits comme Flash Develop.

Il existe plusieurs langages pour développer des applications Flash :

  • L’ActionScript 1 (AS1), suivi par une version compatible l’ActionScript 2 (AS2) sont deux langages destinés à l’origine à faire des animations. Ces deux langages sont à la fois simples … et assez limités. On ne peut pas tout avoir ! Mais il faut bien se rappeler qu’au départ, Flash était surtout destiné au graphiste, c’est la raison pour laquelle le langage initial de Flash ne permet pas de faire des choses poussées au niveau programmation.
  • L’ActionScript 3 (AS3) est un langage qui n’a pas grand chose à voir avec l’AS1 et l’AS2. Plus orienté objet, avec gestion des évènements, des namespaces et bien d’autres choses. Le langage permet d’aller beaucoup plus loin, mais il est aussi plus difficile à prendre en main. Ce langage est aussi beaucoup plus rapide à s’exécuter que l’AS2, j’ai le chiffre facteur 10 en tête. L’AS3 a été un point important pour l’avènement des lecteurs de visite virtuelle en flash, avec certainement Flash Panorama Player.
  • Des applications internet riches (RIA) peuvent être développées grâce au framework Flex. Celui ci étend les fonctionnalités de l’AS3 pour développer rapidement de « vraies » applications (et pas des sites graphiques qui tapent à l’œil). Le développeur peut en quelques clics intégrer des listes déroulantes, des tableaux, des menus, échanger avec un serveur Java, PHP… et certainement beaucoup d’autres choses, mais comme je n’utilise que rarement ce frameworks, je ne pourrai en faire une liste exhaustive de toutes ces fonctionnalités ! ;-) De façon assez paradoxale – et cette critique revient souvent – les applications Flex sont toutes similaires au niveau interface utilisateur (même bouton, même boîte de dialogue, même curseur de chargement…), alors que cet outil repose sur le player Flash, qui est probablement l’outil le plus utilisé pour faire du design interactif à ce jour.

Le format des fichiers :

  • SWF : C’est l’application compilée, qui va être lu par le player. Cette application a pu être conçue indifféremment par Flash IDE ou Flash Builder. Elle ne dit rien sur le langage utilisé (AS1, AS2, AS3, utilisation du frameworks Flex…). Lorsqu’on achète un logiciel qui tourne sur la plateforme flash, il est fréquent de n’avoir que le fichier SWF. Dans ce cas, on dit que l’application est close-source : c’est à dire qu’on ne peut pas modifier le code source de l’application pour y rajouter des fonctionnalités ou corriger des bugs. krPano et Flash Panorama Player sont distribués sur ce principe, où l’on a que le fichier compilé. Dans d’autres domaines que la visite virtuelle, on peut avoir accès à la fois au fichier source et au fichier compilé, c’est le cas pour les players vidéos avec par exemple JWPlayer ou FlowPlayer.
  • FLA, AS, MXML : Ce sont les fichiers qui servent à créer l’application, qui ne sont manipulés que par le graphiste et le développeur. Ces fichiers sont transformés ensuite par le compilateur en fichier .swf

Voilà pour le tour d’horizon. Certaines notions ont été volontairement simplifiées pour que cela reste le plus intelligible possible.

2 commentaires

  1. Philippe : site

    Merci d’avoir simplifié … car on est tout de même loin du simple panoramique ou de la simple visite virtuelle. Heureusement, je connais un gars vachement balèze en programmation pour les demandes tordues (mais finalement pas tant que ça !) de mes clients.

    24 mars 2010 à 17:39
  2. Nicolas Burtey : site

    ;-)

    25 mars 2010 à 10:29

3 Trackbacks

  1. [...] (les applications « bureaux » réalisées sur Flash, plus d’infos sur Flash Builder et la plateforme Flash), montrant que toutes les applications réalisées sur Air pour Iphone marche aussi bien sur Ipad [...]

  2. By Flash 10.1 et Air 2.0 disponibles on 12 juin 2010 at 11:24

    [...] souhaitez avoir des détails sur la différence entre Flash et Air, vous pouvez lire cet article : petit tour d’horizon sur la plateforme Flash Pour ne manquer aucun article de ce [...]

  3. By Une DTD pour krPano on 24 juin 2010 at 16:27

    [...] de fichier XML. Personnellement, j’utilise Eclipse (plateforme sur laquelle est aussi basé Flash Builder …) donc c’est ce logiciel qu’on continuera dans le tutorial. Il en existe [...]