Google Street View fait des petits

Google Street View fait pas mal de débats autour du droit à l’image. Malgrès tous les avantages qu’on peut trouver à Street View, un tel système de représentation fait réagir. En floutant par exemple plus de sujets (les plaques d’immatriculation et les visages) pour certains pays d’Europe par rapport aux États-Unis, car ces premiers sont moins permissifs sur le droit à l’image.

Cela laisse place aux sites de « voyeurismes », comme certains se qualifient eux même, en regroupant toutes les images où l’on peut apercevoir des choses anecdotiques. Elles peuvent être liées à des « erreurs » pendant l’assemblage des images, comme un personnage coupé en deux ou du flare montrant des artefacts très colorés, mais aussi à des événements qui se déroulent lorsque les prises de vue ont été effectuées, de la fille en bikini à une arrestation, en passant par l’excès de vitesse d’une voiture.

Streetviewr s’est fait spécialiste de ces curiosités, mais au final, il y a trop de « détails » à voir, et très peu sont « marrantes » (sauf pour les personnes présentent dans la scène bien évidemment).

Sinon, dans le style best-of, vous pouvez aller voir cet article, qui présente des captures d’écran de Street View. Notez que si vous essayez de retrouver la scène dans Street View, celle-ci a bien souvent été censurée (ou les captures d’écran sont truquées, c’est au choix).

Pour finir, voici une vidéo satirique sur le sujet.

Un Trackback

  1. By Street with a View | Nicolas Burtey's Panoramas on 11 novembre 2008 at 14:57

    [...] l’article dont j’avais parlé sur Street View fait des petits, avec des projets qui utilisaient la notion voyeurisme inhérente à Google Street View, voici un [...]