header

Vue interactive

Le propre d’une visite virtuelle — telle que je la conçois en tout cas, c’est à dire en 360 — est d’être interactive. L’internaute s’implique de façon active dans l’image visionnée. Cette page montre les principales options pour afficher et naviguer à l’intérieur d’un panorama. Dans la rubrique suivante, nous verrons les moyens de passer d’un panorama à un autre.

La souris

La souris est le principal périphérique utilisé pour visionner un panorama 360 degrés. Le principe est intuitif : il faut cliquer sur l’image, et déplacer la souris tout en maintenant le bouton appuyé pour tourner dans un sens ou dans un autre.

Il existe deux types de rotation possible.

Avec la première option, « QTVR-like », l’utilisateur va cliquer dans l’image et déplacer la souris dans la direction où il souhaite aller. On peut remarquer un phénomène d’accélération inexistant dans la deuxième option : plus on s’éloigne du point initial, plus le panorama tourne vite.

Avec la deuxième option « StreetView-like », le curseur de la souris reste sur la zone cliquée. À l’inverse du premier, en déplaçant la souris vers la gauche, le vue du panorama se déplace à droite. Cette option de navigation est aussi celle qui est utilisée avec les périphériques tactiles — typiquement l’Iphone, l’Ipad — car elle correspond plus aux standards ergonomiques de ces périphériques.

Bouton

Les boutons peuvent être utilisés à la place de la navigation par la souris. Il est préféré par les personnes qui découvrent cette technologie : ils font comprendre que l’image est interactive rien que par leur présence.

On utilise généralement six boutons pour se déplacer dans toutes les directions (gauche, droite, haut et bas) et pour zoomer et dézoomer.

Il faut noter que les boutons peuvent servir pour d’autres types d’actions : afficher un plan interactif, afficher l’aide, changer la langue de la visite virtuelle…

Raccourci clavier

L’internaute doit pouvoir se passer de la souris et utiliser seulement le clavier. C’est un point important pour l’accessibilité, afin que les personnes handicapées puissent visionner et interagir avec la visite virtuelle dans de bonnes conditions.

Ainsi, pour se déplacer dans un panoramique, il est possible d’utiliser les flèches de navigation du clavier: haut, bas, gauche, droite. Pour zoomer et dézoomer, ce sont cette fois-ci les touches « Ctrl » et « Shift ».

Ce sont les raccourcis clavier standards. Quand à la touche « F », elle fait basculer la visite virtuelle en plein écran.


Flash et javascript requis pour l’affichage de la visite virtuelle.

Plein écran

La possibilité de passer le menu en plein écran est une caractéristique importante de la visite virtuelle. Elle permet au spectateur de s’immerger complètement dans l’univers représenté. Le mode plein écran est le plus spectaculaire. Il donne tout son potentiel à la visite virtuelle.

Le passage en mode plein écran se fait par un bouton présent dans l’image, ou bien par un clic droit et en sélectionnant dans le menu « plein écran » (parfois « fullscreen », en anglais).

Il est aussi possible d’utiliser une touche du clavier : avec la touche « F » vous basculerez en plein écran, avec la touche « Echap » (en haut à gauche de votre clavier), vous reviendrez en mode fenêtre.

Pour les visites virtuelles les plus élaborées, il est même possible de présenter une interface différente selon que l’utilisateur soit en mode plein écran ou fenêtre.


Grâce à cette visite virtuelle, vous allez découvrir le mode plein écran. Flash v9.0.28 avec le javascript est requis pour visionner cette visite. Néanmoins, Flash v10 permettra un affichage plus fluide avec l’accélération matérielle !

Précisons par ailleurs que le basculement en plein écran est la seule commande qui nécessite d’être faite avec un clic ou une interaction au clavier de l’internaute. Ceci pour des restrictions de sécurité du player flash. Pour plus d’informations, je vous conseille la lecture de cet article. Pour les même raisons de sécurité, une visite virtuelle ne peut démarrer directement en plein écran et lorsqu’on passe à ce mode, le texte « Appuyez sur la touche Echap pour quitter le mode plein écran » est obligatoire.

Miniatures

Les miniatures d’objets présents dans la scène permettent de présenter rapidement et de façon visuel les points à ne pas manquer du panorama. La page d’accueil est un bon exemple de ce type de présentation.

Perspective

Il est possible, dans le lecteur de visite virtuelle que j’utilise, de changer la perspective de l’image. La perspective la plus courante et supportée par tous les lecteurs depuis le QTVR est la perspective linéaire.

Cette perspective est très populaire puisqu’elle conserve les lignes droites sur l’image finale. C’est la perspective de toutes les photographies actuelles, du cinéma, à la télévision… Cette perspective a été créée au 15ème siècle par les peintres Italiens.

Il est aujourd’hui possible de regarder l’image dans une autre perspective que la perspective linéaire, par exemple la projection fisheye (en français « oeil de poisson »), stéréographique, ou pannini.

Je vous invite à cliquer sur les différents boutons pour changer de perspectives. N’hésitez pas à vous déplacer dans l’image une fois la perspective modifiée, l’appréhension de l’espace est bien différente pour chaque projection, et c’est d’autant plus palpable que l’on bouge dans l’image. Le facteur de zoom est important également.


Cette visite virtuelle montre les différentes perspectives disponible avec krPano. Veuillez activer javascript et télécharger la version 9.0.28 de flash pour voir la visite virtuelle.

Autorotation

L’autorotation permet, lorsque l’internaute n’interagit pas avec la visite virtuelle, de faire tourner la visite virtuelle de façon automatique au bout d’un certain temps d’inactivité (ici 3 secondes lorsque l’autorotation est activée).


Cette visite virtuelle montre les différents types de déplacement utilisables pour naviguer dans l’image. Il faut avoir Flash et Javascript installé pour pour voir la visite virtuelle.

Mode automatique

À quoi pourrait bien servir une visite virtuelle en mode automatique ?

Le propre d’une visite virtuelle est d’être interactif. Il semble évident que la transformation d’une visite virtuelle multimédia en une vidéo linéaire, où l’internaute devient passif, fait perdre de son intérêt.

Mais une visite virtuelle en mode automatique n’est pas vraiment une vidéo. Car l’utilisateur peut reprendre la main à tout moment sur l’automatisme, pour visionner à nouveau une zone dans le détail par exemple. La visite automatique va guider l’utilisateur, sans pour autant lui imposer un scénario linéaire. L’internaute reste maitre de ses actions dans la visite virtuelle.

Le mode automatique peut s’enrichir d’une bande sonore (des sons d’ambiance, une musique ou un interview) qui va suivre les actions pré-enregistrées de la visite virtuelle en mode automatique. Il est aussi possible de créer plusieurs scénarios, chacun ayant ses propres actions et sa propre sonorisation.


Vous devez avoir flash installé et javascript activé pour voir cette visite virtuelle en mode automatique.