Les panoramas gigapixels se sociabilisent

Les panoramas gigapixels, réalisés à partir de plusieurs centaines voire milliers de photos, utilisent de plus en plus les médias sociaux pour faire du buzz.

On peut prendre le cas de Paris 26 Gigapixel, qui est un bon exemple d’une première approche sociale.

Il est possible de partager la page sur facebook et twitter, jusque là rien de bien nouveau, mais il est aussi possible de partager la vue active. Et c’est là que le social intervient : si je vois quelque chose d’anecdotique, comme une femme nue derrière sa fenêtre, ou un pistolet sur un toit ( véridique ! ), cela va rapidement donner envie de partager l’infos avec ses amis.

Wembley 360 va plus loin

En prenant toujours une image gigapixel, mais cette fois-ci peuplée de quelques milliers de spectateurs, on peut rendre le média encore plus social. L’idée est simple en soit : proposer aux personnes présentes dans le panorama de se tagguer et tagguer ses amis, par le biais de Facebook.

Sur Facebook, tagguer ses amis est une action banale aujourd’hui, mais lorsque cette fonctionnalité est sortie ( il y a déjà quelques années, je ne retrouve pas la date ) , cela a eu son petit effet révolutionnaire. L’idée d’appliquer cette notion de tag à plusieurs milliers de personnes sur une même image donne une nouvelle dimension à cet outil.

Mais cela a ses limites : tout le monde peut se tagguer, et … finalement, peu de tags correspondent vraiment à la personne. Le système d’auto-régulation lorsqu’il y a quelques personnes sur une photo ne peut ici s’appliquer.

Avec U2 FanCam, on va peut-être encore un peu plus loin, même si l’interface est moins peaufinée que Wembley. On reprend toujours l’histoire du panorama gigapixel, on change le stade et les spectateurs et on industrialise le process en faisant un panorama par date de concert.

Le système de tag facebook est toujours présent, avec en plus la vente de produits dérivés, avec la possibilité d’avoir sa photo imprimée vue de la seine !

Le hic étant que si on est loin de la scène, on se retrouve avec un visage bien pixelisé pour une impression, et si on est proche, le risque que l’on ait un membre de son corps coupé est grand !

Des paris sur la prochaine évolution ? ;-)