Moofe et HDRE, l’image panoramique au service de la 3D

Moofe est un service en ligne, qui permet l’achat de photographie panoramique et de backplates ( traduction littérale : plaque arrière ). Mais à quoi peut servir une image panoramique et un backplate dans un contexte d’image de synthèse ?

Commençons par le backplate. Le backplate va en fait être le fond, sur lequel on viendra placer nos images 3D. Ce fond est simplement une photographie – non panoramique – généralement de haute définition. Moofe les réalise avec un dos numérique de 45 Mega pixels type Blad H3D. Mais ces images ne sont pas pris à la sauvette, car l’opérateur aura pris soin, pour chaque image, de placer un repère spatial dans l’image. Voici un exemple :

Ce cube, fait à base de balles de golfe et de tube fin en matériau type polyester, mesure 1 mètre par 1 mètre et sert à donner l’échelle pour le logiciel de synthèse. La précision est donc de rigueur parce qu’elle permettra au graphiste de placer les objets de 3D en étant sur que la taille soit réaliste.

Les backplates ( ou backdrop ) sont des images ayant des caractéristiques communes. Elles sont souvent réalisées au grand angle, type 24 – 28 mm, souvent sans aucune présence humaine, et pour beaucoup, réalisées sur des routes (c’est une route de 4×4 que je vous ai choisi ;-) ). Parce que ce type d’images est particulièrement plébiscitée par l’industrie automobile.

À un backdrop, voire à une série de backdrops, est associée une image panoramique, ou image HDRE, pour High Dynamique Range Environnements. En fait, le point de vue de cette image panoramique est ni plus ni moins le cube présent sur les backdrops. Car cette image dynamique va servir à intégrer l’objet de synthèse dans son environnement, en l’éclairant d’une part et en calculant les réflexions et les réfractions si l’objet est réfléchissant ou transparent d’autre part.

Les kits vendus par Moofe comprennent donc le backplate, l’image panoramique HDRE, ainsi qu’un lot de paramètres préprogrammés pour faire gagner du temps au graphiste 3D : paramètres de caméras ( focales ), placement de l’objet dans le backplate et dans la scène 3D avec mise à l’échelle, ajustement de la courbe HDR de l’image panoramique, rajout d’une lumière de synthèse à l’endroit où le soleil est présent pour faire jouer les ombres facilement en jouant sur la proportion d’éclairement entre le HDRE et la lumière de synthèse…

Vous pouvez voir une vidéo d’introduction sur le site de luxology, une vidéo de démonstration plus longue ci-dessous, et bien évidemment, le site de moofe.

Je ne fais aujourd’hui quasiment aucune photographie panoramique dans un but d’intégration dans un logiciel de 3D ( je n’ai jamais démarché le secteur ni communiqué sur les possibilités non plus ), mais ma première commande de photographie panoramique, en 2006, était justement pour la création d’images de synthèse !

6 commentaires

  1. Germain Thyssen : site

    Beaucoup de panoramistes ont pensé à proposer leurs sphériques pour la 3d, mais de là a lancer une méthode précise, et une banque d’images spécialisée , fallait oser car c’est une niche dans la niche !! Bravo donc aux créateurs de ce projet !

    13 mai 2011 à 12:49
  2. Nicolas Burtey : site

    Je ne suis donc pas le seul à m’être posé la question ? ;-)

    13 mai 2011 à 16:05
  3. Jenny alexandre : site

    C’est assez classique. Beaucoup de DVD de prod existent chez hyperfocal et qui ne font que cela : http://www.hyperfocaldesign.com/hdri/hdr-environment-maps.html

    16 mai 2011 à 13:11
  4. Germain : site

    Le terme « classique » est un peu usurpé, pour toi ce qui a plus d’un an semble classique , puisque tu travailles dans l’avenir !
    Mais sur l’article proposé, il s’agissait aussi de sphériques ce qui ne semble pas les cas d’Hyperfocal …

    16 mai 2011 à 16:51
  5. Nicolas Burtey : site

    Le HDRE est certes quelque chose qui n’est pas nouveau, mais hyperfocal ne fait pas de backplate par exemple, ce qui change vraiment l’intégration du modèle 3D et en fait un produit différent et, à mon sens, bien plus abouti

    17 mai 2011 à 10:50
  6. Jenny alexandre : site

    Y-a pas qu’eux. Dans le cinéma, c’est vraiment classique. Regarde chez Dosch par exemple le nombre de DVD proposés : http://www.doschdesign.com/products/hdri

    18 mai 2011 à 11:09