Pergamon Panorama

Le Pergamon panorama est, comme son nom l’indique, un panorama qui se situe au musée de Pergamon à Berlin. C’est une exposition temporaire de Yadegar Asisi.

J’ai eu l’occasion d’aller voir ce panorama il y a un peu plus de 6 mois, et l’expérience est très intéressante ! Par manque de temps, l’article est resté dans mes brouillons pendant pas mal de temps dans mon WordPress, et l’exposition est maintenant terminée depuis le 30 Septembre 2012. Mais le partage d’expérience de cette exposition vaut le coup d’être partagée, donc voici l’article !

Le bâtiment a été construit spécialement pour l’exposition, contrairement aux rotondes de Leipzig et Dresde dans lesquels Azizi expose d’autres panoramas. On y rentre par un couloir puis on monte les escaliers pour arriver sur la plateforme du haut.

On ne voit le panorama pour la première fois que lorsque l’on est arrivé en haut. Depuis maintenant 8 ans que j’étudie et que je travaille autour de l’image panoramique, c’est avec beaucoup de plaisir mais aussi d’appréhension que l’on rentre dans une rotonde pour une première fois ;-)

Le point de vue est très en hauteur, ce qui donne, comme tout point de vue surélevé une petite impression de divinité. Probablement à juste titre car le sujet traite du temple de Pergamon à l’époque de l’antiquité.

Tout est plus ou moins figé au niveau de l’image, mais le niveau de détail très élevé fait que notre oeil scrute toutes les détails et on imagine facilement plein d’histoires. Mais si le contenu de l’image ( par rapport à une vidéo 360 par exemple ), il y a des effets de lumière et de sons qui rajoutent de la vie à la toile.

Il y a l’effet jour / nuit, avec une lumière blanche de jour, et une lumière plus tamisée et bleutée de nuit, avec des lampes fluorescentes pour faire ressortir des étoiles et certains détails du panorama comme des feux dans certaines cheminées. La musique rythme ce changement d’heure. Je ne me souviens plus trop combien de temps il faut pour faire un cycle complet, je dirai une vingtaine de minutes.

D’un point de vue plus technique, la perspective est faite pour être correcte lorsque l’on est en haut. Lorsque l’on regarde la toile du bas, les éléments paraissent déformés, sauf une ou deux anamorphoses que l’auteur n’a pu s’empêcher de mettre dans son panorama ( bon j’avoue, j’aurais fait pareil ;-) ). Une anamorphose signifie qu’il faut regarder l’image sous un autre point de vue pour la voir de façon correcte ( voir le célèbre tableau des Ambassadeurs de Holbein ).

La toile n’étant pas parfaitement tendue, on remarque aussi certains défauts d’étirement à certains endroits qui peuvent vraiment faire penser à de la tesselation dans une visite virtuelle.

L’image est faite à base de photos, elle n’est pas peinte comme cela était le cas auparavant. On remarque lorsque l’on s’approche de la toile – ce qui n’est possible qu’une fois à l’étage inférieur – différentes résolutions dans l’image. Les personnes sont ainsi souvent plus nettes que le paysage, ce qui montre avec l’expérience des retouches d’images qu’elles ont été incrustés à posteriori dans le paysage.

pergamon_photo

L’exposition est accompagnée d’un livre retraçant l’exposition depuis sa conception jusqu’à la fabrication de la rotonde ( avec une écriture style Hollywood un peu poussive… ) et qui montre les impressionnants moyens mis en oeuvre :
- 2472 mètres carré de toiles
- 120000 photos prises
- plus de 400 personnes directement impliquées
- 2 ans et demi de l’idée à l’ouverture du panorama
- plusieurs millions d’euros d’investissement

Cela en fait le panorama le plus cher du monde ?

Un commentaire

  1. Vincent Lahondère : site

    Magnifique.
    Je profite de cette occasion pour vous demander comment inclure dans mon blog en construction des hyperpaysages (panoramas avec hotspots). Mon blog est hébergé par 1et1 et je bosse sur wordpress
    Merci de me répondre
    Vincent Lahondère

    25 janvier 2013 à 20:04