Street View passe à la vitesse supérieure …

… Et rentre à l’intérieur ! Pas en oubliant de prendre un virage avec la Google Car, j’entends bien. Google propose, depuis quelques jours, de venir prendre des photos à l’intérieur des commerces / restaurants / hôtels et autres établissements ouverts au public parisien. L’annonce de ce nouveau service a été faite il y a presque deux ans ( j’avais fait un article en février 2010 ).

Google a dû complètement changer sa stratégie pour passer le bas de porte des établissements. Avec Street View dans la rue, les prises de vue sont effectuées grâce à une voiture qui roule dans les différentes rues / avenues / etc. Comme celle-ci est en extérieur, il est facile d’avoir un positionnement précis par GPS.

Par ailleurs, sur le toit d’une voiture, il n’y a aucun objet proche, disons dans un rayon de 1.5 mètres, et la plupart des choses photographiées se situent à plus de 4 ou 5 mètres. Ce détail qui a toute son importance permet d’avoir, grâce à une série d’appareils photos interconnectés, une prise de vue à 360 degrés de manière instantanée.

Avoir plusieurs appareils photos pour faire une photographie panoramique est un avantage : tous les angles sont couverts en une seul instant, donc pas besoin d’arrêter les véhicules pour prendre un panorama. Cela a aussi un inconvénient, celui des problèmes d’assemblage liés au point de vue différent des appareils. Mais les défauts sont surtout présents pour les objets à faible distance, donc dans la rue cela fonctionne plutôt bien … dans une boutique en revanche, cela ne fonctionne pas du tout.

Il fallait donc revenir à un système beaucoup plus artisanal, celui d’un photographe qui vient avec son trépied, sa rotule panoramique ( 360 Précision ;-) ), son appareil et son fisheye, et qui viendra prendre les différents clichés d’un 360 les uns après les autres ( n’est-ce pas un hasard si Hugin est, tous les ans, financé par Google Summer of Code ? )

Pour qu’un photographe agréé par Google vienne prendre en image un établissement, il faut remplir ce formulaire d’inscription. Ensuite, Google recontactera ( ou pas ) le propriétaire pour fixer un rendez-vous avec le photographe.

La FAQ est très intéressante à lire. Google insiste sur le fait que la personne qui fait la demande de photographie à Google doit être propriétaire de la société ou responsable de la communication … J’imagine qu’à plus d’une reprise, un photographe est venu prendre des clichés, mais le gérant n’étant pas au courant, et pas forcément satisfait du résultat, a demandé à ce que les images soient retirées.

Google aussi dit à plusieurs reprises qu’il est possible, de manière autonome, de rajouter des photos sur le service Google Adresses. Car toute la demande ne pourra probablement pas être satisfaite … Sur Google Adresses, on ne peut malheureusement mettre que des photos à plat, pas de 360. Mais cela évoluera.

Aussi, les images sont la propriété de Google, il n’est visiblement pas envisageable d’utiliser les photos en dehors de Street View. Un embed est cependant possible :


View Larger Map

Un élément curieux, les panoramas 360 ne sont pas reliés à Street View. On ne peut pas naviguer depuis la rue principale vers la boutique par exemple … Là encore, c’est probablement juste une question de temps.

Pour parler de la qualité, les vues en intérieur que j’ai pu voir sont très correctes. En revanche, les vues en extérieur, montrant la devanture des magasins… Pas top tous ces fantômes … C’est pourtant un des établissements mis en avant par le Street View intérieur ( la vue extérieure de la vue ci-dessus ) !

Ce défaut vient d’une mauvaise gestion du HDR. Il y a pourtant des solutions pour corriger ces défauts, mais cela demande du temps humain ( si ce n’était que du temps machine, ce serait différent …) en post-production et j’imagine que Google traite toutes les panoramas de la même façon, en mode automatique.

Si on tourne légèrement plus à droite, on voit dans le reflet le matériel utilisé par le photographe, avec la rotule 360 Précision et le déclencheur souple.

Cette annonce va changer le métier des photographes spécialisés dans le panoramique. Difficile à dire si c’est en bien ou en mal, je le serai dans quelques années, mais j’ai tendance à croire que cela va accroitre la demande, et que ce sera bénéfique… À suivre.